Running : utilisez la ville pour courir plus vite !

Running : utilisez la ville pour courir plus vite !

Nos 3 conseils running pour optimiser vos sorties en ville !

Sport

26 juillet 2016

Courir en milieu urbain : cela peut être une excellente manière de s’entraîner de manière intense ! Allez, on sort son matériel (en prenant en compte les besoins spécifiques à une course en ville) et c’est parti pour une session running ! Prêt ? Partez !

Utilisez les éléments de la ville pour des entraînements running soutenus !

Renforcez vos jambes avec les escaliers

Les escaliers peuvent faire peur au nouveau runner, et pourtant ! Prévoir sur ses circuits urbains quelques escaliers est excellent : pour le cardio, pour les cuisses, pour l’équilibre et pour les appuis !

Un escalier peut se monter rapidement avec de courtes foulées (les appuis sont particulièrement travaillés) ou en faisant l’ascension à grandes enjambées (en ne posant son pied que toutes les deux marches : vous développerez votre puissance). Au choix donc, ou, mieux, en alternant les deux !

Faites du renforcement musculaire avec le mobilier urbain

Vous courrez et, oh ! un banc ! Allez, session dips pour faire travailler les triceps situés à l’arrière des bras, ou session fentes pour renforcer les muscles intérieurs et extérieurs des cuisses, et les muscles fessiers ! Ces exercices vous ont été décrits sur le site Herbalife.

Tiens, un muret maintenant ! Une belle occasion de faire des pompes pour renforcer le buste, les épaules et le dos (avec les mains sur le muret ou, plus difficile, par terre) comme indiqué dans cette vidéo.

Et voilà un mur (ou un arbre) : appuyez-votre dos contre le mur (ou le tronc), fléchissez les genoux pour que les cuisses forment un angle à 90° avec le buste : maintenez cette position qui s’appelle la chaise.

Variez les allures et les difficultés

Les montées sont un excellent moyen de renforcer la puissance musculaire des jambes et ses capacités cardio-vasculaires. Identifiez sur votre parcours des côtes pas trop fortes et régulières que vous pourrez gravir lorsque vous serez déjà bien échauffé.

Montez la côte plusieurs fois (durant une vingtaine de secondes à chaque fois) après l’avoir redescendue tranquillement.

Profitez de la variété de l’environnement pour changer l’intensité de votre session running. Des pavés ? levez le pied (les pavés peuvent être dangereux, notamment s’ils sont mouillés : prudence) ! Un tunnel ? accélérez ! Des poteaux ? zigzaguez ! Un feu rouge ? et c’est parti pour une série de montées de genoux ou de talons fesses ! Bientôt un arrêt de bus ? augmentez votre allure jusqu’à ce que vous l’ayez atteint !

 

Voilà nos conseils pour courir en ville. Si vous participez à des courses running, nul doute qu’ils vous aideront à les terminer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *