Running : nos conseils pour terminer votre course

Comment faire pour terminer votre course ?

Sport

21 avril 2015

Vous vous êtes mis à la course à pieds (vous venez d’ailleurs peut-être de reprendre une activité physique) et vous êtes inscrit à une course : très bien ! Mais vous aurez sûrement, au-delà d’un objectif temps, la volonté de terminer votre course. Comment faire pour mettre toutes les chances de votre côté ?

Bien se préparer

Quelle que soit la longueur de la course à laquelle vous allez participer, il vous faudra vous préparer en amont. Une préparation ne peut jamais être bâclée, que vous vous élanciez pour 5 km, 10 km, un semi-marathon, un marathon, voire un « 100 km » (vous pouvez à ce titre lire le témoignage de Greg Runner qui utilise des produits Herbalife) !

Bien sûr, l’entraînement dépendra de votre niveau actuel et de la distance de la course à laquelle vous souhaitez prendre le départ. Par exemple, nous vous proposons un programme de 5 semaines pour courir 5 km. Sur notre page « I Run Herbalife », vous trouverez également un programme d’entraînement à télécharger (PDF).

Afin de ne pas arriver fatigué sur la ligne de départ, il est conseillé de diviser par deux la quantité des entraînements dans les derniers jours avant la course : mieux vaut arriver « frais et dispo », tant physiquement que mentalement !

Adapter son alimentation

Préparer une course signifie aussi apporter les aliments nécessaires à votre organisme, cet outil vous accompagnera sur cet enjeu. Cela doit être votre objectif principal : il est ainsi déconseillé de commencer en même temps un régime de perte de poids.

D’ailleurs, plus la course sera longue, plus il faudra prendre un peu de poids dans les jours qui précèdent la course, en mangeant notamment des sucres lents qui seront emmagasinés par le corps pour être utilisés ensuite pendant l’effort.

Tout au long de la préparation, en plus de menus adaptés, différents produits complémentaires pourront renforcer votre organisme (retrouvez l’avis de Greg Runner sur les produits Herbalife).

Juste avant de partir

Le jour de la course, il faut choisir une tenue et des chaussures dans lesquelles vous êtes à l’aise : pas question de partir, par exemple, avec des chaussures neuves. Souvent trop rigides et créant de nouvelles zones de frottements, elles risquent de provoquer des ampoules et donc une douleur. Pas le plus agréable pour courir, d’autant que le corps s’adaptera (les prises d’appui seront modifiées), générant un surplus de dépense d’énergie dont vous avez d’abord besoin pour atteindre votre objectif. Il faut donc partir avec une bonne tenue adaptée (vêtements et chaussures) que vous aurez rodée.

Il faut également bien s’échauffer. Pour la majorité des runners, marcher un à deux kilomètres assurera un échauffement suffisant. Bref, dans bien des cas, rejoindre la ligne de départ sera suffisant.

Faire attention à la météo est également essentiel. Plus il fait chaud, plus le corps a du mal à faire baisser sa température. Soyez attentif à la météo afin d’éviter toute surchauffe en adaptant votre allure à votre environnement !

Bien gérer sa course

Partir trop fort présente le risque de coincer et de manquer d’énergie en fin de parcours. Définissez votre objectif, à partir des temps que vous réalisez à l’entraînement, et soyez attentif à suivre le bon rythme (celui qui correspond à votre objectif, pas besoin d’aller plus vite) dès le début.

Plus la course est longue, plus il est important de s’alimenter correctement (boire beaucoup pour éviter la déshydratation, manger). Des ravitaillements sont toujours organisés le long des parcours (tous les 3 à 5 km en général), il ne faut pas hésiter à s’y arrêter afin de rester correctement hydraté jusqu’à la ligne d’arrivée.

Au cours d’une course, il faut rester attentif à son corps. Même si votre principal objectif est de la terminer, il ne faut pas le faire aux dépens de sa santé. Ainsi, en cas de douleur au cœur ou à un muscle, l’arrêt de la course est malheureusement obligatoire. Si vous êtes pris de crampes, c’est que vous êtes déjà déshydraté. Bref, être à l’écoute de son corps afin de garder un vrai plaisir pour le running !

 

Avec tous ces conseils, vous devriez arriver à la fin de votre course !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *