Aliments sains : peut-on en manger plus ?

Les aliments sains : peut-on en manger en plus grande quantité ?

Peut-on augmenter la quantité consommée d’aliments sains ?

Nutrition

26 juillet 2013

Spontanément, on aurait tendance à penser que parce qu’un aliment est sain, on peut en manger sans limite. Si aucun aliment ne peut couvrir à lui seul tous nos besoins nutritionnels, il semblerait que la clé se trouve dans une répartition harmonieuse et équilibrée des différentes catégories d’aliments.

Qu’est-ce qu’un aliment sain ? La grande majorité des nutritionnistes s’accordent à dire que la majeure partie de notre alimentation devrait être composée de fruits et légumes, de produits céréaliers, de viandes maigres, de volailles et poissons, sans oublier une consommation d’eau pour une hydratation indispensable. Dans l’idée, et c’est là toute la nuance, il s’agit d’être vigilant sur les proportions ingérées.

Sensation de satiété

Bien entendu, la nourriture saine que nous consommons : fruits, légumes, céréales complètes, protéines, produits laitiers écrémés, est moins riche en calories que d’autres aliments saturés en graisses et en sucres.

En revanche, de là à en déduire que parce l’aliment est sain, on peut en manger de manière débridée….reste une idée reçue. Car s’il reste peu probable de saturer ses apports nutritifs, on peut très facilement outrepasser son nombre de calories nécessaires.

Sucres cachés

Se ruer sur une grappe de raisin à l’heure du goûter, est-ce un bon réflexe ? C’est sans doute une meilleure idée que de jeter son dévolu sur des biscuits au chocolat. Néanmois si le raisin est connu pour être le fruit du tonus et de l’énergie de part sa teneur élevée en vitamines, il est aussi connu pour être très sucré : il contient environ 15 grammes de glucides pour 100 grammes….soit 80 calories pour une grappe.

Par ailleurs, il est également important de prendre en compte la classification des glucides, à savoir : quel type de glucide est présent dans quel type d’aliment ? Cette démarche est essentielle afin de connaitre les différents types de glucides et les fameux “sucres cachés”

Même raisonnement avec les aliments dits allégés. Ceux qui seraient tentés de s’en servir 2 ou 3 fois plus tout en se donnant bonne conscience au motif qu’ils sont moins caloriques que des produits non allégés tomberont dans le piège. Au final, ils auront consommé plus de calories que s’ils avaient consommé une part de produit non allégé.

Des paramètres à intégrer, surtout quand on est dans une démarche de contrôle ou de perte de poids. Bien manger ne devrait pas relever du casse-tête, ni être assimilé à de la privation ou de la cuisine insipide. Tout est dans la modération !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *