Pourquoi le grignotage est souvent mal vu… à tort

Que grignoter ? Focus sur les nutriments des en-cas

Et si vous grignotiez intelligemment ? Grâce à notre article, stimulez votre QI nutritionnel !

Nutrition

15 septembre 2020

Bonne nouvelle : presque 90 % des consommateurs consultent les informations nutritionnelles sur les étiquettes produit. Mauvaise nouvelle : les gens ne comprennent pas toujours les termes essentiels sur ces étiquettes.

Pour pouvoir faire les bons choix en matière d’alimentation et adopter de bonnes habitudes, il est essentiel d’approfondir ses connaissances en la matière. Par exemple, si beaucoup de consommateurs comprennent que les protéines constituent une part importante dans un repas nutritif, ils s’inquiètent moins de cet aspect lorsqu’ils grignotent.

Grignoter… des protéines !

Commençons par revoir pourquoi les protéines sont indispensables à notre alimentation quotidienne.

Les protéines sont des macronutriments essentiels qui participent à l’entretien de notre système immunitaire et au développement des muscles, des os, de la peau et des poils et cheveux. Les éléments à disposition indiquent que la qualité et la quantité de protéines font la différence en termes de santé.

Qu’est-ce que la densité nutritionnelle ?

La densité nutritionnelle correspond à la mesure de la quantité de nutriments que vous absorbez par portion ou par calorie consommée.

Lorsque vous devez choisir entre deux aliments présentant le même compte calorique, l’un apportera à votre organisme d’importants nutriments tels que les protéines, les fibres, les lipides sains, les vitamines et les minéraux dont nous avons besoin au quotidien. À l’inverse, l’autre option peut n’apporter ses calories qu’à partir de sucre et lipides saturés, sans aucun autre intérêt nutritionnel.

Pourquoi le grignotage est souvent mal vu… à tort

Le grignotage a souvent mauvaise presse parce que beaucoup de ses options sont riches en sucre, lipides saturés ou encore contiennent trop de sel. Et l’industrie agroalimentaire a réagi à ce défi en proposant des en-cas « allégés en sucre » ou « allégés en sel », mais cela ne signifie pas que le contenu nutritionnel est plus intéressant pour autant.

L’étape suivante dans notre quête d’en-cas riches en protéines (c’est-à-dire qui apportent plus de 5 grammes de protéines par portion) se présente sous la forme des options vendues comme riches en protéines. Attention, il faut bien garder en tête que tous les en-cas à base de protéines ne présentent pas le même profil nutritionnel et les consommateurs risquent d’opter pour une solution qui leur semble équilibrée et qui en réalité ne l’est pas.

Comment évaluer les en-cas riches en protéines ?

L’une des difficultés consiste à trouver des en-cas riches en protéines et nutritifs à la fois. Mais jusqu’à récemment, il n’existait aucun outil à disposition des professionnels de santé ou des acteurs de l’industrie agroalimentaire pour déterminer la densité nutritionnelle des produits de grignotage riches en protéines.

En collaboration avec une équipe de chercheurs au sein d’Herbalife Nutrition, nous avons apporté des modifications à un indice bien connu des aliments à teneur élevée en nutriments (Nutrient Rich Food Index), créé par le Dr Adam Drewnowski, pour pouvoir évaluer le profil nutritionnel des en-cas riches en protéines.

Dans cet indice des en-cas riches en protéines, nous avons intégré des nutriments que l’on sait être mal ou peu suffisamment consommés par la population américaine (protéines, vitamines A et D, calcium et fibres). Nous avons également tenu compte des nutriments qui sont, à l’inverse, consommés en quantités excessives (sucre, lipides saturés, sel).

Après avoir évalué plus de 150 aliments riches en protéines et couramment consommés, nous avons constaté que la fourchette de densité nutritionnelle était très large, et qu’elle variait d’un profil nutritionnel négatif à un profil positif.

 

Connaissant cette information, on conseille aux consommateurs de privilégier les produits riches en protéines, vitamines A et D, calcium et fibres, et qui affichent une teneur faible en sucre, lipides saturés et sel.

Pour ce qui est du compte calorique, un en-cas équilibré devrait apporter 100 à 150 calories afin de satisfaire la faim et prolonger le sentiment de satiété jusqu’au repas suivant.

La prochaine fois que vous choisissez un en-cas qui vous semble riche en protéines, (par exemple un yaourt, un Shake ou une Barre aux Protéines), ne vous contentez pas de compter les calories. Pensez également à vérifier s’il contient bien les nutriments essentiels.

 

 

Article rédigé par Simon Sum, DCN, RDN, ACSM-CPT, FAND, Président du département Affaires scientifiques nord-américaines, R&D pour Herbalife Nutrition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *