Comment s’alimenter avant une course ?

Running : nos conseils pour gérer parfaitement votre alimentation avant et pendant votre course !

Sport

6 septembre 2016

Vous allez bientôt vous élancer pour une course ? Votre préparation à votre course – et plus largement votre hygiène de vie – doivent vous faire manger de manière équilibrée tout au long de l’année : votre alimentation quotidienne doit vous apporter les aliments essentiels pour la pratique de sports d’endurance. C’est l’un des points essentiels d’une bonne alimentation avant une course. Bien sûr, ensuite, il faut faire particulièrement aux repas de la veille et du matin de la course de running.

La veille de la course

La veille d’une course, prenez soin de manger léger en limitant les aliments trop gras (comme la mayonnaise, les fritures, etc.), en évitant les aliments peu digestes (les fibres, les légumes secs, etc.) et en mangeant sans excès : ce n’est pas le moment de passer une mauvaise nuit pour cause de digestion difficile !

Vous pouvez ainsi associer une soupe de légumes, une viande ou un poisson maigre (poulet, jambon, lapin, merlu, etc.) avec des glucides lents (riz, pâtes, semoule, etc.) et, pour finir, une compote. La veille de certaines courses sont organisées des « pasta-party » : c’est une bonne manière conviviale de s’alimenter, à condition de ne pas trop manger !

Buvez à volonté (de l’eau, et pas d’alcool) et respectez un délai d’une heure entre la fin du repas et le coucher !

Le jour de la course

Le dernier repas – souvent un petit déjeuner – doit être pris au moins 3 heures avant le début de la course : cela permet de s’élancer en ayant terminé sa digestion (et donc d’éviter les troubles digestifs qui entraîneraient une baisse de la performance).

Au cours de cette collation, s’il s’agit du premier repas de la journée, vous pouvez prendre un petit déjeuner assez classique (l’énergie requise pour la course viendra du repas de la veille). Si vous manquez d’appétit (ce qui peut arriver lorsqu’on se lève assez tôt, si votre course est assez tôt le matin), pensez à prendre une barre aux protéines. Une nouvelle fois l’hydratation est capitale, et devra se poursuivre entre ce repas et le début de la course.

Pour sa part, le triathlète Franck Mathieu a par exemple pris la boisson de l’effort « CR7 Drive H24 et la Formula 1 Sport H24 au petit-déjeuner » avant le Triathlon de Gérardmer. « Il ne faut surtout pas changer ses habitudes alimentaires et continuer ce qui marche bien ! » témoigne cet utilisateur de produits Herbalife qui « commence toujours la journée avec un Shake de Formula 1 Herbalife en variant les goûts (chocolat, cookies & cream ou vanille). »

 

Une fois votre course terminée, n’oubliez pas de bien récupérer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *