Les alternatives naturelles au sucre

Pour limiter ses apports en sucre, il existe différents édulcorants naturels.

Nutrition

8 février 2013

Pour limiter ses apports en sucre, différents édulcorants sont à votre disposition. Et bonne nouvelle : nombre d’entre eux sont naturels !

Les classiques : miel, sirop d’agave, sirop d’érable, fructose, stévia

La plus connue des alternatives au sucre est sans doute le miel dont le pouvoir sucrant est 2 fois plus élevé que le sucre classique, ce qui permet d’en consommer moins. Celui-ci a l’avantage d’avoir des propriétés antiseptiques, antioxydantes et antibactériennes. Autre qualité : il existe une grande diversité de miels, et donc de saveurs ! D’ailleurs, sachez que plus la teneur en fructose est élevée, plus le miel reste liquide longtemps (comme le miel d’acacia), et que plus la teneur en glucose est élevée, plus il cristallise vite (comme le miel de colza).

Le sirop d’agave, plus doux et moins visqueux que le miel, est extrait de la sève de cactus poussant au Mexique. Issu d’une plante, il est ainsi un substitut au miel pour les végétaliens. Comme le miel, il a un pouvoir sucrant supérieur au sucre (de 40%), grâce à sa haute teneur en fructose (ainsi, on peut réduire la quantité nécessaire pour sucrer sans perdre au goût). Il s’utilise particulièrement pour les boissons froides (le thé glacé par exemple) car il se dissout rapidement et car le fructose qu’il contient est plus sucrant à basse température. Autres intérêts : son indice glycémique est faible et il contient du calcium, du magnésium, du potassium, du fer et des sels minéraux.

Originaire également de l’autre côté de l’Atlantique, le sirop d’érable est un produit à partir de la sève brute ou « eau d’érable » du début du printemps, d’érables noirs, d’érables à sucre et d’érables rouges. Produit dans les forêts du nord-est de l’Amérique du Nord (surtout au Québec auquel il est bien souvent associé), le sirop d’érable renferme plus de 20 composés antioxydants, et est riche en glucides et en nutriments.

Le fructose est un sucre d’origine naturelle que l’on retrouve en abondance dans les fruits, le miel et les sécrétions séminales. Deux fois moins calorique que le sucre ordinaire, il s’utilise de la même manière. Il a un pouvoir sucrant plus important (de 20 à 40 % que le saccharose selon les conditions) et un indice glycémique bas.

La stévia, petit arbuste d’Amérique du Sud, possède une faible teneur en glucide et donc en sucre. De plus, son effet négligeable sur le taux de glucose dans le sang en fait un édulcorant compatible avec les régimes pour diabétiques et les régimes hypoglycémiques. Sans calorie, son pouvoir sucrant est 300 fois plus élevé que le sucre ordinaire !

Les originaux

Outre cette liste d’alternatives au sucre, on peut penser à d’autres : amazake, caroube, mélasse noire, sève de Kitul, sève de Kitul, sirop de datte, sirops de céréales, sucre de fleur de coco, sucre de palme, sukrin, …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *