Equilibrées et gourmandes : redécouvrez les spécialités de nos régions

3 spécialités régionales revisitées pour vous !

Herbalife RecettesNutrition

26 août 2014

La fin de l’été approche, et le froid automnal pointe déjà le bout de son nez ! Après s’être réconcilié avec sa ligne grâce à des recettes minceur de l’été, nous avons envie de continuer à déguster les plats de nos régions. Voici donc quelques astuces pour allier équilibre et plaisir gustatif des recettes régionales.

Il faut savoir que lorsque nous cuisinons nous-mêmes, nous maîtrisons mieux l’ajout de matières grasses ou de sucre, et nous pouvons remplacer certains ingrédients par d’autres, plus légers. Voici un exemple de 3 spécialités régionales revisitées pour vous.

  • Des rillettes allégées et savoureuses, c’est possible !

Tout le monde connait les rillettes du Mans ! Cet aliment est souvent apprécié en entrée, à l’apéritif et lors des pique-niques. Cependant comme vous vous en doutez, elles sont extrêmement riches en matières grasses. Voici les valeurs nutritionnelles pour 100 g (source : table CIQUAL) des rillettes traditionnelles de porc :

Valeur énergétique

417 kcal

Protéines

14,3 g

Lipides

39,3 g

Glucides

0,1 g

Les matières grasses ou lipides apportent 9 kcal pour 1 g, c’est ce qui rend cet aliment si calorique. Notre défi est donc de réussir à réaliser des rillettes moins riches en matières grasses et tout aussi savoureuses.

Les rillettes traditionnelles sont réalisées à partir de viande de porc, ce que je vous propose c’est de les réaliser à partir d’une viande moins grasse : du poulet. C’est très simple ! Pour cela, hachez deux oignons avec 6 cornichons, coupez 500 g de blanc de poulet cuit puis mixez le tout avec une pincée de piment, un yaourt nature, de la muscade, du sel et du poivre. Placez le mélange dans une terrine et conservez-la au réfrigérateur pendant 2h. Vous avez ainsi des rillettes légères pour 10 personnes !

Si vous n’avez pas le temps de cuisiner des rillettes maison, voici quelques conseils qui vous permettront de réduire leurs apports caloriques :

–       Eliminez la couche de graisse qui se trouve sur les rillettes

–       Limitez les quantités de pain, par exemple coupez-vous un morceau de pain d’environ 40 g au début de votre repas et limitez vous à cette portion

–       N’hésitez pas à acheter des rillettes dites « allégées », moins riches en matières grasses

Vous pouvez également retrouver dans vos rayons des rillettes à base de poisson (thon ou saumon). Celles-ci sont moins grasses, variez donc les plaisirs !

  • La flammekuech (ou tarte flambée) traditionnelle, mais allégée !

La flammekuech, que l’on appelle aussi tarte flambée, est une spécialité Alsacienne très réputée. Initialement à base de crème fraîche, oignons et lardons sur une pâte fine, elle reste assez calorique. Mais il est possible de l’alléger facilement en la faisant maison !

Faites la pâte vous-même. Il suffit pour cela de mélanger 250 g de farine avec un peu de sel, ½ dl d’huile de colza et un verre d’eau tiède. L’important est de l’étaler très finement.

Pour la garniture, privilégiez la crème fraîche allégée (20 cl), à mélanger avec 100 g de fromage blanc 0 %. Rajoutez un peu de sel et de poivre, ainsi qu’une cuillère à soupe d’huile de colza. Si vous utilisez des lardons, ne rajoutez pas de sel, et faites attention à bien les faire revenir à la poêle avant de les intégrer dans la garniture : ils apporteront moins de matière grasse. Comme alternative aux lardons, prenez des allumettes de jambon, elles seront moins grasses et moins salées. N’oubliez pas de rajouter 3 oignons finement émincés, à mettre directement dans la préparation, sans les faire revenir à la poêle.

Pour une recette plus light, mais moins traditionnelle, remplacez les lardons par des légumes de saison !

Il vous suffira ensuite d’étaler la garniture sur la pâte rectangulaire, et d’enfourner le tout pendant 10 minutes (dans un four traditionnel à 210°C). Vous voilà prêt à déguster !

  • Un dessert sucré venu de Bretagne et pas si calorique : les crêpes

Les crêpes viennent traditionnellement de Bretagne, mais elles sont consommées dans toute la France. Comme vous le savez, lorsqu’on surveille sa ligne, les desserts ne sont pas à bannir ! Nous pensons souvent que ce dessert est calorique mais la recette de la pâte à crêpe n’est pas si riche que ça. En effet, pour réaliser 15 crêpes légères, vous avez simplement besoin de 300 g de farine, 3 œufs, 3 cuillères à soupe de sucre ou l’équivalent en édulcorants (aspartame ou sucralose), 1 cuillère à soupe d’huile et environ 35 cl de lait. N’hésitez pas à utiliser du lait écrémé (= sans matières grasses).

Vous pouvez aromatiser votre pâte avec de la cannelle, du citron, de la fleur d’oranger… Cela donnera du goût à la pâte et vous permettra de limiter la quantité de la garniture. Pour la cuisson de vos crêpes, une poêle antiadhésive vous permettra de réduire la quantité d’huile ou de beurre.

Le piège des crêpes se situe dans la garniture souvent calorique. Limitez les pâtes à tartiner industrielles, et faites simplement fondre du chocolat noir, moins riche en matières grasses. N’hésitez pas à ajouter des fruits dans vos crêpes, comme par exemple du citron, des fraises, des kiwis…

 

Il est tout à fait possible de pouvoir apprécier les plats traditionnels de nos régions sans culpabiliser !

Aude, diététicienne-nutritionniste diplômée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *